MANUEL d'UTILISATION

Analytique / Le bon chiffre
Présentation

"Le bon chiffre" est une activité qui entraîne l’inhibition d’interférences et de la fonction de blocage.

Selon la configuration initiale, le patient doit dénombrer des carrés ou des chiffres.

Le thérapeute choisit la disposition des éléments présentés : constellations de dé, lignes, aléatoire.

 

Différents facteurs d’interférences sont également présentés au patient :

  • Interférence de chiffres : Dans la configuration où le patient doit compter les chiffres, il doit inhiber la valeur des chiffres :  la source de l’interférence est dans le matériel lui-même. Dans la configuration où le patient doit dénombrer les carrés, le patient doit inhiber les chiffres qui apparaissent à l’écran. Ici, l’interférence de chiffres agit comme un distracteur apportant une information concurrente. Enfin, des paramètres supplémentaires permettent d’amplifier l’interférence induite.

  • Interférence par comptage vocal : une voix annonce régulièrement des chiffres parasites. Le patient doit inhiber des informations verbales non-pertinentes.

  • Interférence de forme : Des formes parasites seront de temps à autre affichées. Cette interférence vient parasiter le processus attentionnel et permet d’éviter toute forme d’apprentissage.

  • Interférences de couleur : Certaines formes seront de temps à autre colorées. Cette interférence vient parasiter le processus attentionnel et permet d’éviter toute forme d’apprentissage.

Ces facteurs d’interférences peuvent être conjugués, de manière à présenter au patient une large variété de situations.

Le thérapeute peut également configurer des distracteurs auditifs, visuels et des doubles tâches, sans caractère numérique. Le patient devra inhiber ces distracteurs externes pour focaliser son attention sur le dénombrement.

Configuration

Au démarrage de l'exercice, le thérapeute peut configurer :

  • Le nombre de tirages réalisés (20, 40, 60 ou 80).

  • Le type de comptage : généralement, le thérapeute propose au patient de compter les carrés. Cependant, l'activité propose de demander de compter les chiffres, pour travailler les capacités d'adaptation du patient.

  • Le type de de disposition

    • Ligne: ​les éléments, au nombre maximum de 5, seront disposés sur une ligne

    • : les éléments, au nombre maximum de 6, seront disposés comme les points des différentes faces d'un dé.

    • Eparpillé : les éléments sont disposés aléatoirement.

  • Interférence par affichage de chiffres : Si ce paramètre est actif, certaines formes contiendront un chiffre que le patient devra inhiber. D'autres paramètres sont alors accessibles :

    • Type d'affichage des chiffres : Mots, chiffres ou les deux

    • Nombre de chiffres affichés : Ce paramètres permet de préciser si chaque forme contient un chiffre, si seule une forme contient un chiffre, ou si plusieurs formes contiennent des chiffres. L'effet de ce paramètre dépend du patient, mais généralement, un nombre de chiffres différent du nombre de case représentera une interférence assez marquée.

    • Animer l'affichage des chiffres : Une petite animation ramènera l'attention du patient sur les chiffres affichés

    • Différer l'affichage des cases : Ce paramètre permet de différer très légèrement l'affichage des cases. L'oeil est ainsi initialement attiré par le nombre de chiffres. Ce paramètre peut être une interférence assez marquée. Cependant, notez qu'il impacte directement la signification de la métrique "temps moyen de réponse" enregistrée au terme de l'activité.

  • Interférence par comptage vocal : Si ce paramètre est actif, une voix annoncera des chiffres parasites toutes les 2 secondes.

  • Interférence de formes : Certaines séries contiendront une ou plusieurs formes parasites (des cercles). Le thérapeute peut configurer la fréquence d'apparition de telles séries. Si la fréquence est faible, les formes parasites seront plus rares, et, de fait, le patient aura plus de mal à bloquer ses automatismes de comptage (à fortiori si la disposition est en ligné ou en dé)

  • Interférence de couleurs : Certaines séries contiendront une ou plusieurs formes colorées. Le thérapeute peut configurer la fréquence d'apparition de telles séries. Lorsque de nombreuses interférences sont présentes, le patient va naturellement apprendre à reconnaître la forme globale des carrés qu'ils devra compter, y compris leurs couleurs. L'interférence de couleurs va lui demander de briser cet automatisme pour prendre en compte les carré colorés. Ce levier est plus efficace quand il est associé à interférence de formes. Si la fréquence est faible, les formes colorées seront plus rares, et, de fait, le patient aura plus de mal à bloquer ses automatismes de comptage.

  • Distracteurs : Des distracteurs et doubles tâches s'activeront automatiquement en cours d'exercice. Le thérapeute peut choisir d'utiliser un ou plusieurs des types de distracteurs suivants :

    • Sonore : un son strident et désagréable est joué. Il s'agit typiquement de sons de travaux, de bris de glace...​

    • Vidéo : une petite vidéo apparaît. Ces vidéos utilisent les pictogrammes de moyens de transport que le thérapeute peut aussi choisir pour le patient.

    • Double tâche : Le patient doit toucher une montgolfière à chaque fois qu’elle apparaît pour le faire disparaître

Le thérapeute peut aussi contrôler deux paramètres de confort :

  • Jouer ou non de la musique.

  • Afficher ou non le décor.

Déroulement

Sur son poste, le patient voit la série courante proposée par le logiciel.

Le patient doit simplement annoncer vocalement le nombre de carrés (ou de chiffres, si ce type de comptage a été choisi) affichés à l'écran.

Le thérapeute valide ou invalide la réponse du patient, dévoilant ainsi une nouvelle série.

Poste du thérapeute

L'écran du thérapeute est organisé ainsi :

  1. Flux de contrôle vidéo : dans cette activité, le thérapeute peut afficher un guide vertical ou annoter la vue du patient depuis son flux de contrôle.

  2. Etat de l'exercice : temps actuel, série actuelle, nombre d'erreurs.

  3. Rappel des hypothèses de l'exercice

  4. La réponse attendue

  5. Bouton "Succès" : enregistrer une réponse correcte de l'utilisateur

  6. Bouton "Erreur" : enregistrer une réponse incorrecte de l'utilisateur

  7. Bouton "Correction" : quand le patient fait une erreur et s'autocorrige, enregistre une autocorrection.

  8. Paramètres de contrôle dynamique :
    • Configurer dynamiquement les interférences
    • Configurer dynamiquement les distracteurs
    • Afficher le décor : afficher ou masquer le décor de fond.
    • Jouer la musique de fond : jouer ou arrêter la musique de fond.

  9. Bloc-notes

  10. Bouton "Quitter" : annuler l'activité et revenir au menu principal

Interface de résultats

L'interface de résultats est affichée à la fin de l'activité, ou quand le thérapeute consulte, à posteriori, les résultats d'une activité passée.

En plus de reprendre les hypothèses de l'activité, cette interface affiche les métriques suivantes :

  • Temps total

  • Temps moyen par réponse

  • Nombre d'erreurs

  • Nombre d'autocorrections

  • Erreurs quand un distracteur ou une double tache est en cours