MANUEL d'UTILISATION

Analytique / Mémoire de travail visuelle N-X
Présentation

L’exercice "Mémoire de travail N-X" est un exercice de travail de mémoire de travail visuelle sur la procédure n-Back. 

Le thérapeute demande au patient de mémoriser un symbole qu’il devra ensuite dire sur le symbole suivant qui lui est présenté, et ainsi suite.

Le thérapeute choisit au démarrage de l’exercice les éléments que le patient devra mémoriser et rappeler 1, 2, 3 ou 4 coups plus tard.

Exemple pour N-2 :

Le patient se voit tout d'abord présenter une première forme, ici un cercle. Il doit mémoriser cette forme.

Une seconde forme est alors proposée au patient. Il doit la mémoriser.

Une troisième forme est proposée au patient. Il doit la retenir, tout en annoncant la forme présentée deux coups avant, c'est à dire la toute première.

Une quatrième forme est proposée : Le patient doit la retenir, tout en annonçant la forme présentée deux coups avant.

Ces éléments peuvent être :

  • Une forme : forme géométrique ou pictogramme.

  • Un symbole : lettre et/ou chiffre.

  • Une couleur

Ils peuvent être présentés isolément ou combinés entre eux, selon le choix du thérapeute qui prédéfinit la configuration souhaitée au démarrage de l’exercice.

Le thérapeute pourra complexifier l’exercice en ajoutant des distracteurs auditifs, visuels, ou en déclenchant une double tâche simple (cliquer sur une forme en mouvement).

 

Configuration

Au démarrage de l'exercice, le thérapeute peut configurer :

  • Le nombre de tirages (10,25 ou 50)

  • L'élément à annoncer (N-1, N-2 ou N-3).

  • La configuration à retenir : l'application permet au thérapeute de contrôler les éléments qui devront être retenus par le patient. Il peut s'agir de l'un ou plusieurs des éléments suivants :

    • La forme​ : le thérapeute peut travailler sur des formes géométriques, ou des pictogrammes de moyens de transport. Dans tous les cas, le thérapeute pourra préciser les éléments à utiliser.
  • La couleur.
  • Le symbole : le thérapeute peut travailler sur des chiffres, des lettres, ou une combinaison des deux.

  • La fréquence et le type de distracteurs : l'activité permet de configurer des distracteurs, qui apparaîtront de temps en temps pour détourner l'attention du patient. 

  • Le thérapeute peut choisir d'utiliser un ou plusieurs des types de distracteurs suivants :

    • Sonore : un son strident et désagréable est joué. Il s'agit typiquement de sons de travaux, de bris de glace...​

    • Vidéo : une petite vidéo apparaît. Ces vidéos utilisent les pictogrammes de moyens de transport que le thérapeute peut aussi choisir pour le patient. La vidéo sera d'autant plus perturbante que ce type de formes aura été choisi.

  • Double tâche : Le patient doit toucher une montgolfière à chaque fois qu’elle apparaît pour le faire disparaître tout en continuant parallèlement de nommer le symbole n-1

Enfin, le thérapeute peut aussi contrôler deux paramètres de confort :

  • Jouer ou non de la musique.

  • Afficher ou nonle décor.

Déroulement

Le patient se voit proposer les configurations (formes / symbole / couleur ) successives, au centre de son écran. Il doit retenir la configuration affichée et annoncer la configuration précédemment mémorisée.

Selon la configuration choisie par le thérapeute, un décor optionnel peut appaitre derrière cette configuration. De même, si le thérapeute l'a configuré, des distracteurs peuvent apparaitre de temps à autre.

Ecran du thérapeute

L'écran du thérapeute est organisé ainsi :

  1. Etat de l'exercice : temps, nombre de succès, nombre d'erreurs.

  2. Rappel des hypothèses de l'exercice : cette zone permet de voir la configuration de l'activité en cours :

    • La configuration à retenir par l'utilisateur.

    • La présence ou non de distracteurs au démarrage de l'exercice.

  3. Cartes : permet au thérapeute de contrôler les réponses patients. La réponse attendue est surlignée en rouge.

  4. Flux de contrôle vidéo

  5. Zone de contrôle secondaire : Cette zone permet :

    • L’utilisation ou non  de distracteurs (auditif/visuel/double tache) et de préciser leur fréquence d’apparition (de absent à très élevée).

    • De choisir d’afficher un décor.

    • De choisir de jouer une musique de fond.

  6. Bouton "Suivant" : ce bouton permet de passer les premiers éléments d'un tirage.

  7. Bouton "Valider" : valider la réponse du patient, et passer à la configuration suivante.

  8. Bouton "Erreur" : compter la réponse du patient comme une erreur, et passer à la configuration suivante.

  9. Bouton "Redémarrer" : redémarrer un cycle.

  10. Bloc-notes

  11. Bouton "Quitter" : annuler l'activité et revenir au menu principal.

Interface de résultats

L'interface de résultats est affichée à la fin de l'activité, ou quand le thérapeute consulte, à posteriori, les résultats d'une activité passée.

En plus de reprendre les hypothèses de l'activité, cette interface affiche les métriques suivantes :

  • Temps total

  • Nombre de réponses justes

  • Nombre d'erreurs

  • Erreurs pendant un distracteur : comptabilise le nombre de mauvaises réponses annoncées pendant qu'un distracteur (de tout type) est joué ou affiché.