Etude de validité d'exercices COVIRTUA chez des patients cérébrolésés

January 5, 2020

Le service de Rééducation Neurologique Cérébrolésion du CHU de Lille a réalisé une étude préliminaire visant à étudier différents paramètres de validité d’exercices réalisés sur le logiciel COVIRTUA Cognition chez des patients victimes d’une cérébrolésion acquise (due à un AVC ou à un traumatisme crânien).

 

 

Les objectifs de ce travail étaient de mesurer les qualités psychométriques de sous-tests de Covirtua Cognition , notamment leur validité (c’est-à-dire leur capacité à bien mesurer ce qu’ils sont censés évaluer) et leur reproductibilité, c’est-à-dire le fait que les résultats obtenus aux sous-tests soient stables dans le temps. De plus, l’effet des paramètres démographiques et d’histoire de la maladie sur les performances des patients ont également été mesurés. 
Pour ce faire, cette étude s’est penchée sur les sous-tests du logiciel qui évaluent les fonctions cognitives les plus fréquemment altérées après une lésion cérébrale acquise : l’attention soutenue (épreuves de barrage de lettres et de pictogrammes), l’inhibition (épreuve « le bon chiffre ») et la mémoire de travail (épreuves N-Back et ajout de configuration).
 
Trente patients ont été inclus (18 après un AVC, 12 après un traumatisme crânien).

 

Les résultats de ce travail montrent une bonne reproductibilité des différentes épreuves ainsi qu’une bonne validité des exercices proposés.

Les performances des patients n’étaient pas dépendantes de l’âge,du genre ni du type de lésion. Ces résultats suggèrent donc que les différents sous-tests pourraient être utilisés auprès d’une population très hétérogène. Enfin, le retour des utilisateurs était positif : ils estimaient que le logiciel était ludique, facile d’utilisation et innovant.
 
Cette étude préliminaire donc montrer que le logiciel COVIRTUA Cognition possède des qualités psychométriques intéressantes. Bien évidemment, ces résultats doivent être confirmés et étendus aux autres exercices du logiciel ainsi que sur d’autres populations.

 

Cette thèse pour le diplôme d'état de Docteur en Médecine a été réalisée par Alexandra FOREST et 4 neuropsychologues. Elle a été dirigée par le Docteur Etienne ALLART et évaluée par les Professeurs André THEVENON, Luc DEFEBVRE, Kathy DUJARDIN et Vincent TIFFREAU. Son contenu est accessible ici.

Please reload